Une semaine de 8 jours…

Église Unie St-Pierre et Pinguet https://www.stpierrepinguet.org/wp

La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens se termine officiellement aujourd’hui. Depuis des décennies, les Église ont convenu de cette semaine de huit jours! Semblable à un 29 février aux quatre ans pour ajuster le calendrier, on peut dire que les chrétiens n’ont pas trop d’une semaine de huit jours chaque année car nous avons beaucoup de rattrapage à faire! Au fil des siècles, un décalage considérable s’est produit entre l’enseignement du Maître et la façon dont il a été transmis et exprimé dans le monde. D’autant plus nobles les visées, d’autant plus exécrables les déviances et les trahisons. L’unité, les chrétiens de tous horizons sont appelés à en faire l’expérience en premier par une conscience humble et repentante, en reconnaissant les déformations et corruptions infligées au message évangélique à travers le temps par l’autoritarisme des institutions ecclésiales. Le paternalisme même bien intentionné n’est jamais libérateur; la soumission à des individus faillibles au nom de Dieu est une imposture qui s’est répétée à travers l’histoire dont nous portons tous et toutes les séquelles jusqu’à ce jour. Kyrie Eleison. Seigneur, prends pitié.

Les extraits de la Bible inspirant cette réflexion sont donnés à la toute fin de la prédication. Vous pouvez cliquer sur les liens pour lire les extraits.

Dans sa lettre, Paul exhorte ainsi les fidèles Corinthiens : au nom de notre Seigneur Jésus Christ : soyez tous d’accord, et qu’il n’y ait pas de divisions parmi vous ; soyez bien unis dans un même esprit et dans une même pensée.1 Chaque individu est un univers complexe modelé par les conditions particulières du lieu et de l’époque qui sont siens. Chacun spontanément considère le monde qu’il habite et les êtres qu’il côtoie de son point de vue, bien sûr subjectif mais perçu intérieurement comme réellement juste et véridique, et d’une portée générale voire universelle. Les mésententes et les discordes et les conflits entre personnes, groupes sociaux, ethnos-culturels et nationaux s’y alimentent depuis des millénaires. Les collectifs formés par les disciples de la voie spirituelle de Jésus n’y échappent pas. Les factions et groupes dissidents (« chapelles » disait-on autrefois) existaient dès le début de l’Église à ce qu’il semble. Dans les polémiques et la discorde, pour recourir à la sagesse du discours2, la proposition simple de l’Évangile du salut, n’est plus accessible ce qui équivaut à réduire à néant la croix du Christ3. La perte de crédibilité profonde et de respect dans nos milieux à l’égard du témoignage évangélique est une honte dont nous sommes responsables pour une grande part. Kyrie Eleison. Seigneur, prends pitié.

Convertissez-vous : le Règne des cieux s’est approché4. Encore et toujours, c’est par le revirement de bord en bord, le changement d’attitude, la ‘mort’ de notre petit moi, que le règne peut se manifester; l’unité nous est donnée en Christ et notre tâche est de l’utiliser pour offrir à nos frères et sœurs en humanité amour et compassion, partage et soins, guérison et soutien. Le SEIGNEUR est ma lumière et mon salut, la forteresse de ma vie5; c’est à partir de cette expérience de proximité spirituelle profonde que doit s’aménager notre vie ici-bas, tant dans le quotidien qu’en Église. Notre tâche comme croyants c’est d’habiter la maison du SEIGNEUR tous les jours de ma vie, pour contempler la beauté du SEIGNEUR et prendre soin de son temple6. Cette maison, ce temple, c’est le Corps du Christ auquel tous et toutes nous sommes intégrés par grâce. C’est là que se trouve notre unité, car à travers l’humanité du Christ, crucifié et ressuscité, c’est toute l’humanité, même toute la création, qui devient temple. Chaque être est « imbibé » du sacré et au bénéfice du salut accompli et offert par le Christ. La parole de la croix, en effet, est folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui sont en train d’être sauvés, pour nous, il est puissance de Dieu7. Kyrie Eleison. Seigneur, prends pitié.

Allons à la rencontre du Christ ressuscité, car en lui l’unité nous est donnée. Comme nous le rappelle notre frère Stéphane Gaudet dans son texte édifiant paru dans l’Infolettre8 de la paroisse de cette semaine : Prions, oui, mais agissons9! À nous maintenant de vivre selon l’Évangile, avec créativité et joie, au service du monde qui attend de voir les bienfaits du SEIGNEUR au pays des vivants10. Aucun doute, il y a du pain sur la planche, et une semaine de huit jours n’est pas de trop… Amen.

Saint-Pierre / 3e dimanche de l’Épiphanie « A » – 26 janvier 2020

Clôture de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne

LECTURES BIBLIQUES

Psaume 27

1 Corinthiens 1, 10-13.17-18

Matthieu 4, 12-17.23

 

1 1 Corinthiens 1, 10

2 1 Corinthiens 1, 17b

3 1 Corinthiens 1, 17b

4 Matthieu 4, 17

5 Psaume 27, 1

6 Psaume 27, 4

7 1 Corinthiens 1, 18

8 Si vous désirez recevoir l’Infolettre hebdomadaire de l’Église Unie Saint-Pierre et Pinguet, remplissez le formulaire d’abonnement en cliquant ici.

9 Stéphane Gaudet, Infolettre de l’Église Unie Saint-Pierre et Pinguet du 20 janvier 2020.

10 Psaume 27, 13

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *