Lettre à un petit frère dans la foi le jour de son baptême

Église Unie St-Pierre et Pinguet https://www.stpierrepinguet.org/wp

Mon petit frère qui deviendra grand,

J’ai demandé à tes parents quelle était leur prière pour le jour de ton baptême. Ton papa m’a répondu, « Qu’il grandisse en sagesse. » Ce n’est pas parce que tu es un enfant difficile. Tes parents me disent que tu es un enfant calme et souriant qui aiment beaucoup les câlins. Ils me disent aussi que tes frères aiment beaucoup s’occuper de toi. Tu es déjà un enfant très sage. Toutefois, « grandir en sagesse » ne signifie pas simplement « apprendre à bien se comporter. » C’est aussi apprendre à connaitre Dieu, à discerner sa volonté pour notre vie.

Voilà pourquoi j’ai choisi 1 Samuel 2, 21 et 3, 1-10 et Luc 2, 41-52 comme extraits bibliques pour ce matin. Mon frère, si nous célébrons ton baptême aujourd’hui, c’est parce que tes parents souhaitent que tu grandisses devant le Seigneur, que tu apprennes à écouter sa Parole, comme le petit Samuel et comme Jésus l’ont fait dès leur jeune âge.

Il y a plusieurs choses qui me frappent dans ces extraits bibliques dont j’aimerais que tu te souviennes. Premièrement, c’est au temple que ça se passe. Oui, oui, bien sûr que Dieu est avec nous où que nous soyons, mais le temple est un lieu privilégié pour se mettre à l’écoute du Seigneur parce que c’est au temple que le peuple de Dieu se rassemble.

Grandir devant Dieu, cela ne se fait pas tout seul. Samuel a entendu la voix du Seigneur, mais il a eu besoin d’Élie pour apprendre à l’écouter. Et dans sa jeunesse, même Jésus a ressenti le besoin de passer du temps au temple pour écouter l’enseignement des autres. Oui, on peut lire la Bible tout seul, mais écouter la Parole « en gang », souvent ça change tout.

Ici à Saint-Pierre, nous en faisons régulièrement l’expérience. Quand nous échangeons sur ce qui nous parle de Dieu dans un extrait biblique, un film, un livre, ou un événement quelconque, la Parole résonne différemment en nous et nous repartons toutes et tous enrichis par l’expérience. C’est « en gang » qu’on entend le mieux la Parole de Dieu résonner en nous et parmi nous… pour notre bien personnel mais aussi pour ce que cela apporte aux autres. Si le peuple de Dieu vient au temple, ce n’est pour fuir les défis de la vie mais plutôt pour pouvoir les relever grâce à la force et au courage qu’on peut puiser dans la Parole qui circule entre nous.

Samuel avait besoin d’Élie pour comprendre que le Seigneur l’appelait… et si le Seigneur appelait Samuel, c’est parce qu’Élie avait besoin d’entendre ce que Samuel allait lui dire plus tard. Continue à lire l’histoire, tu verras. C’est pareil dans le récit de Jésus au temple dans l’évangile de Luc. Le jeune, Jésus écoutait et interrogeait les maîtres mais tous ceux qui l’entendaient « s’extasiaient de l’intelligence de ses réponses. » Jésus a grandi en sagesse et en faveur devant Dieu pour le bien de tous ceux et celles qui entendent Dieu parler à travers sa vie, sa mort et sa résurrection.

Ce qui m’amène à quelque chose de très important : grandir en sagesse et en faveur auprès de Dieu ne veut pas dire que tout ira toujours bien, qu’on n’aura jamais de soucis ou que nos proches seront toujours d’accord avec nos choix et nos opinions. On le voit très bien dans l’extrait de l’évangile de ce matin : même Jésus a fait perdre parfois le sommeil à ses parents. Et si tu continues à lire les Écritures, tu verras que souvent, même les amis-es les plus proches de Jésus avaient de la difficulté à le comprendre et à le suivre. Il a été arrêté, accusé à tort et condamné à mort. Mais ce qu’il faut retenir, c’est qu’à travers tout ça, Dieu ne l’a pas abandonné. Jésus est ressuscité. Il est vivant en nous et parmi nous.

Dieu ne change pas. Son regard est toujours un regard d’amour, et cet amour est toujours un amour qui croit tout, espère tout, renouvelle tout (comme nous l’avons entendu dans l’extrait de 1 Corinthiens 13 qui a été lu comme déclaration de la grâce ce matin). Même lorsque nous sommes des enfants moins sages, même quand nous faisons suer nos parents, même quand nos proches ne comprennent pas nos choix et que tout le monde a l’impression que notre vie « va direct dans l’mur ».

Jésus a grandi en sagesse et en faveur devant Dieu. Il a appris à écouter la voix de Dieu, même dans les moments les plus sombres de sa vie. Dieu ne laisse jamais tomber ceux et celles qui l’écoutent. Dieu a ressuscité Jésus et nous, ses disciples, par notre foi nous savons qu’avec Dieu, il n’y a pas de cul de sac. À tous ceux et celles qui tendent l’oreille, Dieu est là pour les appeler sur les chemins de la vie.

Petit frère chéri, par ton baptême dans l’eau et l’Esprit, nous célébrons que le même Esprit qui a animé Jésus dans la vie, la mort et la vie au delà de la mort est à l’œuvre en toi. Tout comme Jésus, tu as en toi le pouvoir de transformer le monde comme Jésus le faisait – en faisant le bien, en luttant contre l’injustice et en résistant au mal. Ne te résigne jamais à viser moins que cela.

Mon petit frère qui deviendra grand, avec tes parents, et avec tous tes frères et sœurs rassemblés ici, je prie que tu grandisses en sagesse et lorsque tu entendras le Seigneur t’appeler, puisses-tu répondre : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute. »

Ta grande sœur en Jésus,

Darla

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *