Comment être un disciple?

Église Unie St-Pierre et Pinguet https://www.stpierrepinguet.org/wp

Nous entendons ici parler des « disciples » de Jésus.

À la fois des disciples qui viennent le rencontrer – les onze,

et aussi ce souhait de Jésus de faire des disciples partout dans tous les peuples!

Comment faire des « disciples »?

Jésus dit, en les baptisant.

 

C’est pour cela que nous nous réunissons aujourd’hui pour un baptême –

pour que Patricia-Hope devienne une disciple du Christ.

 

Alors, qu’est-ce que cela veut dire ce mot « disciple » que nous n’utilisons plus

vraiment dans notre langage aujourd’hui?

Et comment est-ce qu’on devient disciple?

Comment est-ce que nous tous et toutes, comme baptisés,

sommes disciples du Christ?

 

Le mot « disciple » décrit un élève qui apprend de son maître.

Un peu comme un étudiant, une étudiante –

mais pas quelqu’un qui lit juste des livres

ou quelqu’une qui ne suit que des cours en ligne, comme beaucoup ont dû le faire cette année!

 

Un disciple est un élève qui apprend vraiment de sa relation avec le maître!

Qui vit avec le maître, qui l’observe et essaie de reproduire ses actions.

Tous les enfants font cela naturellement.

Un enfant qui admire sa mère faire de bons biscuits veut l’essayer aussi.

Ou une enfant qui regarde son père jouer avec le chien veut faire pareil.

Les enfants observent et imitent les grands.

 

L’élève à l’école qui aime sa prof va apprendre à encourager les autres comme elle le fait.

Les enfants apprennent avant tout en suivant le modèle des grands.

C’est cela la caractéristique d’un disciple – suivre un modèle, quelqu’un que nous admirons!

 

Les personnes qui ont suivi Jésus étaient dans le même mode d’apprentissage.

Ils l’ont admiré beaucoup pour tout ce qu’il a dit et fait.

Aujourd’hui nous pourrions dire ils étaient un peu comme ses « fans » :

Ils voulaient toujours se tenir tout proche de lui,

elles, comme Marie, ont négligé leurs tâches pour s’assoir à ses pieds et l’écouter. Les disciples l’admiraient tellement qu’ils et elles voulaient tout apprendre de lui.

Ils ont compris que cela changera leur vie.

 

Je ne sais pas si vous êtes « fan » de Hockey, peut-être de Carey Price,

ou « fan » d’une chanteuse comme Lady Gaga.

 

Quand on est vraiment fan de quelqu’un, cela motive beaucoup!

Les fans achètent des T-Shirt avec la photo de leur star, ils mettent un sticker sur l’auto, ils vont voir tous les matchs de hockey ou présentations sur scène.

Les fans investissent beaucoup de temps et d’argent pour penser à leur idole!

Ils le suivent. Êtes-vous fan de quelqu’un?

 

Être « fan » c’est comme être « disciple » – cela prend toute notre personne!

Nos pensées, nos actions et nos sentiments.

 

Les premiers disciples étaient complètement capturés par leur rencontre avec Jésus. Ils avaient tout laissé derrière pour le suivre, leurs jobs, leurs familles, leurs villages.

Bon, nous comprenons – rencontrer Jésus en personne a dû être très impressionnant! Mais aujourd’hui ce n’est pas pareil –

nous ne pouvons pas le rencontrer face à face.

 

Comment alors devenir disciple aujourd’hui?

Matthieu nous dit deux choses :

Premièrement, par le baptême.

Car c’est la décision de vouloir suivre Jésus.

Il faut prendre cette décision chacun pour soi.

Les parents la prennent pour Patricia-Hope aujourd’hui, mais plus tard elle devra y penser et confirmer ce choix lors de la « confirmation ».

 

Le baptême est aussi le geste par lequel Jésus nous invite

à avoir part à sa relation avec Dieu.

Il nous offre une relation d’amour qui nous porte dans cette vie et au-delà de cette vie.

C’est le point de départ.

Mais ce n’est pas suffisant, car le baptême tout seul n’est pas un acte magique.

 

Dans notre texte la phrase continue et Jésus dit:

« Apprenez-leur à pratiquer tous les commandements que je vous ai donnés. »

Le disciple est celui qui apprend – toute sa vie!

Nous en avons jamais fini.

 

Suivre Jésus, être sa « fan » veut dire pour moi de toujours essayer de mieux comprendre ce qu’il a dit et fait pour nous.

Sa sagesse sur la vie et sa connaissance de Dieu était si grande que j’ai besoin de toute ma vie pour bien saisir.

Car apprendre ce n’est pas seulement avec la tête,

mais aussi avec mes actes.

Est-ce que j’arrive à vivre l’attention que Jésus avait pour d’autres personnes?

Son écoute? Sa compassion? Ses mots d’encouragement et de pardon?

Est-ce que j’arrive à avoir sa foi? Sa grande confiance en Dieu?

Est-ce que j’arrive à avoir son courage de confronter le mal dans le monde,

même si cela veut dire que je souffre l’injustice?

 

Être disciple ne nous promet pas d’avoir la vie facile ou de juste vivre dans le bonheur.

 

Être disciple nous promet de trouver la bonne vie –

celle où nous sommes tout proche du Christ et de Dieu.

Par nos lectures, par nos prières régulières,

par nos pensées à Jésus et par nos échanges avec d’autres,

par nos gestes de partage et de gratitude,

par nos célébrations en communautés

nous pouvons nous tenir tout proche de lui.

Ainsi nous trouvons une grande confiance dans la bonté de la vie et une espérance sans fin.

 

Car il nous a promis que nous ne sommes jamais seul.

« Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Nous pouvons compter sur sa présence, n’importe quand, n’importe où.

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *